"Whatever Next"- Andrew Duff propose un nouveau traité européen de solidarité et une autorité financière européenne.

June 8, 2012 4:30 PM

"Whatever Next"- Andrew Duff propose un nouveau traité européen de solidarité et une autorité financière européenne.

A la fin du mois le Conseil européen devrait s'entendre sur un nouveau traité de solidarité budgétaire et mettre sur pied une nouvelle autorité financière européenne. Voilà le cœur des propositions faites par Andrew Duff dans un discours prononcé devant l'Union des Fédéralistes (UEF) lors d'une de lors réunion le samedi 9 Juin à Bruxelles.

L'eurodéputé Duff prévoit que, dans un premier temps, seul un groupe restreint d'Etats de la zone euro auront les moyens et la volonté de se rallier à ce nouveau pacte. Il se montre critique vis-à-vis des institutions européennes existantes en ceci qu'elles se sont jusque là montrées incapables de fournir le leadership nécessaire pour sortir l'Europe de la crise. Il explique que seul un pouvoir exécutif fort, composé du Président de la Commission et des ministres en charge des affaires européennes, auront le poids nécessaire pour remettre le secteur bancaire européen d'aplomb et créer une Union bancaire digne de ce nom. Cette nouvelle Autorité financière européenne, dotée d'un pouvoir de trésorerie, devra faire fonctionner la Caisse européenne d'amortissement de la dette souveraine imaginée par le fameux groupe d'experts Allemands elle devra aussi donner suite aux propositions de la Commission sur les euro-obligations, unique solution sur le long terme.

Le traité budgétaire de solidarité devra être incorporé dans le cadre législatif de l'UE, aux côtés du Pacte budgétaire européen ('fiscal compact') adopté par les chefs d'Etat et de gouvernement en Décembre dernier. Andrew Duff plaide en faveur d'une convention constitutionnelle à l'horizon 2015.

Dans l'intervalle, le groupe d'Etats formant l'avant garde, conduit par l'Allemagne et la France avec l'appuie de la Belgique et du Luxembourg, devra renforcer la supervision du secteur financier telle qu'elle existe à présent à l'échelle de l'UE. Ce groupe devra former un caucus usant du mécanisme de coopérations renforcées prévues par le traité de Lisbonne dans un certain nombre de domaines du marché unique.

Andrew Duff voit l'Autorité financière européenne comme une contrepartie crédible pour la Banque centrale européenne et les gouverneurs du Mécanisme européen de stabilité.

Il invite finalement le Parlement européen à entériner le "Two-pack" au plus vite et les parlements nationaux à accélérer la ratification des trois mesures d'envergure constitutionnelles déjà devant eux: la réforme de l'article 136 du TFUE, le MES et le Fiscal compact.

FIN

http://andrewduff.eu/en/article/2012/591245/whatever-next